• Les visages de la Corée du Nord

    Pfiou, c'était moins une ! Le dernier dossier allait bientôt avoir deux ans, mais en voilà un tout nouveau ! A vrai dire, tout ça part d'un devoir d'histoire à faire, mais j'ai beaucoup aimé me renseigner sur la Corée du nord, et ai soigné ce devoir. Je pense donc que ce dossier est digne du blog. 


                                                                                                La Corée du Nord

    Choisir un évènement majeur et/ou une crise politique dans l’histoire récente que vous expliquerez en un paragraphe
    Pour l’évènement ou la crise choisie, identifiez le traitement par les médias au moment de l’évènement et dans les années qui ont suivi, les réactions de l’opinion publique sur le moment…
    Pour la période choisie, vous devez expliquer les relations entre médias et opinions publiques

    La Corée du Nord semble indissociable de son système politique fasciste à l’extrême tant dans les médias que dans l’opinion publique, et ce dans le monde entier, notamment dans les pays occidentaux particulièrement attachés aux valeurs démocratiques. Elle est reconnue comme étant l’un des pays avec le pire système politique au monde, accusée par l'ONU de graves violations des droits de l’Homme.
     

    Les visages de la Corée du Nord
     

    Il faut savoir, dans un premier temps, que la division des Corées, qui sont désormais largement en opposition, bien que largement ancrée, est relativement récente. Elle naît notamment de la fin de la 2ème guerre mondiale et des tensions entre les Etats-Unis et la Russie, et la course à la propagande capitaliste ou communiste qui en découlent. Auparavant, il y a eu plusieurs empires monarchiques, tous dirigés par des dynasties aux politiques plus ou moins isolationnistes ; lorsque ce n’est pas le cas, c’est de courte durée, comme lors de l’Empire de Taehan, où les liens privilégiés entre la Corée et le Japon poussent le Japon à vouloir coloniser la Corée et lui imposer un protectorat (Régime juridique caractérisé par la protection qu'un État fort assure à un État faible en vertu d'une convention ou d'un acte unilatéral, Wikipédia). En découle un mouvement de résistance coréenne dont l’assassinat du représentant du Japon en Corée (Hirobumi Ito) est emblématique, mais qui n’a pour effet que d’accroître les tensions, ce pourquoi la Corée finit par être annexée par le Japon le 9 août 1910 et devenir la Province de Chosun. ¹ Cette annexion prend fin suite à la capitulation du Japon. Les soviétiques en profitent pour propager leur modèle politique au Nord de la Corée (à forte aspiration communiste, la Corée du Nord ne le revendique toutefois pas ouvertement ; elle dit appliquer la politique du Juche, qui a pour fondement un socialisme très prononcé), tandis que les américains propagent le leur au Sud de la Corée. La division est effective fin 1948, séparant deux parties d’un pays qui avait pourtant de fortes attaches.
    La dynastie actuelle (la dynastie des Kim) régnant sur la Corée du Nord se saisit du pouvoir avec l’appui des soviétiques à partir de 1972, de Kim Il-Sung à Kim Jong-Un en passant par Kim Jong-Il. ²

    Les visages de la Corée du Nord

    Depuis lors, la dynastie des Kim a appuyé tout son patrimoine et son histoire sur leur glorification, avec une propagande plus que présente. Voici quelques faits avérés :
    - Le calendrier de la Corée du Nord a commencé à la naissance de Kim II-Sung ; les coréens du nord sont donc en l’an 105. ³
    - Les chefs d’Etat sont glorifiés religieusement, avec l’histoire de Tangun notamment, personnage de mythologie coréenne qui aurait régné 1500 ans et serait mort à l’âge de 1908 ans et dont les « preuves » de l’existence sont exposées au musée central d’histoire de Corée à Pyongyang. ⁴

    Les visages de la Corée du Nord

    • Toute opinion contraire est passible de mort ou de déportation en camp de concentration. Tenter de s’exiler l’est exclusivement... Sauf si cela peut servir à la propagande. En l’occurrence, une coréenne du nord qui s’était exilée en Corée du Sud pour rejoindre son père est retournée en Corée du nord en s’excusant et en appuyant que « sa vie était misérable dans le sud capitaliste ». ⁵ & ⁶
    •  Des gestes anodins peuvent être interprétés comme belligérants (plier une photo de Kim-Il-Sung dans un journal est passible de prison, posséder des films produits par des pays capitalistes est passible de mort, posséder une Bible est passible de mort, écouter une radio ou une chaîne TV autre que celles du régime est passible de mort…). ⁷
    • La culture nord-coréenne gravite entièrement autour de la dynastie, qu’il s’agisse de dessins animés, de livres, de sculptures, de fresques, de chansons… Tous vantent la grandeur de leur chef. ⁸ & ⁹

    Les visages de la Corée du Nord

    Statues de Kim-II-Sung et Kim-Jong-II au musée coréen de la révolution. Se recueillir devant ces statues est la première chose que l’on fait en arrivant en Corée du Nord. Plus globalement, le peuple nord-coréen a des photos de leurs dirigeants dans leurs maisons, dans leurs écoles, dans leurs administrations… Et se recueillent, effectuent des prières et des chants à leur égard tous les jours.
    Extraite de
    http://carnetdecoreedunord.tumblr.com/

     

    • En Corée du Nord,  seuls quelques membres du régime et quelques diplomates peuvent se connecter à Internet ; toute trace écrite ou vidéo provenant de Corée du Nord est contrôlée, et tous vantent la grandeur de la Corée du nord et de son régime…  ⁷ (On notera tout de même que plus récemment, les téléphones portables se sont répandus, et qu’il est désormais possible de passer des appels à l’intérieur du pays)
      Chez les exilés nord-coréens, ce n’est pas le même type de discours qui est tenu.

    Leur idéologie, basée donc sur le culte de la personnalité, est également nationaliste et raciste à l’extrême. Les nord-coréens seraient le peuple pur par excellence, et cet aspect-là de l’idéologie mise en avant par le gouvernement de la Corée du nord rappelle quelque peu l’idéologie soviétique de l'homme nouveau.

    Les visages de la Corée du Nord

    https://www.youtube.com/watch?v=I9HxGhIo-6k
    La vie dans le paradis du peuple de la Corée du Nord 
    Vidéo de Pak Jin Jun, étudiante à l’université de Pyongyang pour devenir professeure.


    Ainsi, lors d’une rencontre en mai 2006 entre officiers des deux Corées, un général nord-coréen déclare, en réaction au métissage présent en Corée du Sud :
    « Notre nation considérera toujours la lignée pure comme d’une grande importance, et je m’inquiète que notre singularité puisse disparaître. Pas la moindre goutte d’encre ne doit tomber dans la rivière Han ». ⁴
    Le nationalisme exacerbé accompagnant souvent la haine du métissage et des autres ethnies, tous ceux qui n’ont pas un sang purement nord coréen sont victimes de racisme : Obama est comparé à un singe dans la forêt tropicale, au sang impur ¹⁰, ce qui provient d’Occident est diabolisé et qualifié de propagande capitaliste ; le peuple nord-coréen paraît être du même avis puisqu’ils apprennent très vite aux enfants que les américains sont les « méchants qui veulent détruire le meilleur pays du monde »¹¹. Si vous êtes tenté de faire un voyage touristique en Corée du Nord, il vous faudra donc laver vos appareils électroniques des réseaux sociaux et des films, ne pas apporter de livres, etc… Qui feraient partie du patrimoine de la propagande américaine. ⁸   

    Si la violence de cette politique pourrait se manifester de manière purement verbale, elle se manifeste aussi par les sévices. Ainsi, en l’an 2000, la Chine a expulsé 8000 nord-coréennes qui étaient sur leurs terres pour les renvoyer en Corée du nord car elles avaient eu des bébés nés d’unions supposées entre coréennes et chinois. En Corée du nord, elles sont emprisonnées dans des camps de concentration, subissent des avortements forcés, et si les bébés parviennent tout de même à naître, ils sont tués à la naissance, parfois sous les yeux de leurs mères.
    Un témoignage publié sur le New York Times rapporte que les gardiens hurlaient des phrases de cet acabit aux prisonnières : 
    « Vous ramenez du sperme chinois de pays étrangers. Nous, Coréens, sommes un peuple unique, comment osez-vous ramener du sperme étranger ! ».

    Si la situation oppressante des nord-coréens semble être étouffée, c’est parce que Kim Jong Un entretient à la fois une proximité et une répression vis-à-vis de son peuple.
    Une caractéristique quasiment systématique du discours que tiennent les nord coréens lorsqu’on les interroge  semble être la rigidité, l’uniformité et la concision de leurs propos, de toute évidence nationalistes : des phrases qui sonnent ritournelles, et qui rappellent le comportement des citoyens dans la dystopie Le meilleur des mondes, et qui n’apportent finalement aucune réponse.
    Pour contraster avec cette image austère de la Corée du nord, le dictateur Kim Jong I a décrété qu’il souhaitait que son peuple s’amuse : la marijuana est autorisée (car elle n’est pas considérée comme une drogue), plusieurs parcs d’attraction sont construits, des patinoires également, la capitale est embellie pour ne pas laisser transparaître la pauvreté du pays, qui a subi plusieurs famines ayant fait plusieurs millions de mort (l’économie du pays est très fragile)¹², le chant est mis à l’honneur dans toutes les écoles et on peut entendre des girls band à longueur de journée…

    Les visages de la Corée du Nord

                                                                               Parc d’attraction nord-coréen
                                                        Extraite de
    http://carnetdecoreedunord.tumblr.com/ 

    Certains nord-coréens défendent même qu’il existe une certaine liberté de culte en Corée du nord, alors que de nombreux chrétiens ont été déportés en camp de concentration ou en prison, purgeant de lourdes peines. 

    Les visages de la Corée du Nord

    Extrait de http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140218.OBS6801/20h30-viol-famine-torture-6-exemples-accablants-de-crimes-contre-l-humanite-en-coree-du-nord.html
    Des enquêteurs de l’ONU s’étaient alors rendus en Corée du nord pour interroger des habitants honnêtes/ à l’avis non formaté et se rendre compte de la situation

    Globalement, les médias occidentaux, et la plupart des médias du monde, s’accordent avec l’opinion publique pour dénoncer les conditions de vie en Corée du nord. Au mieux, elle est vue comme une dictature rigide, liberticide, raciste, au pire, on ajoute à cela la famine, le viol, les camps de concentration, les mises à mort, l’exil illégal, laissant une fois de plus planer la menace de la mort sur ceux tentés par l’exil, si ce ne sont pas des pièges destinés à prostituer des nord-coréennes en Chine… ¹³  La plupart du temps, c’est de prime abord un avis foncièrement négatif et sans nuance, faisant une critique amère de la Corée du Nord ; c’est en approfondissant seulement ses recherches que l’on commence à percevoir la nuance, notamment sur les reportages qui ont lieu directement sur le terrain. 

    Les visages de la Corée du Nord

    Les visages de la Corée du Nord

    Le mot « enfer » est souvent associé à la Corée du Nord dans les médias contemporains.
    Yeonmi Park est une des réfugiées nord-coréennes les plus connues, notamment pour sa conférence à Berlin, où elle appelle les gouvernements à réagir à la situation de la Corée du nord.
     https://www.youtube.com/watch?v=Ei-gGvLWOZI
    Elle a fortement influencé l’opinion publique et provoqué un certain émoi sur les réseaux sociaux. Elle a récemment publié son livre In Order to live, traduit en français par Je voulais juste vivre, qui raconte son expérience de la Corée du nord et de l’exil.

    Finalement, seuls quelques médias alternatifs osent nuancer l’image qu’ils renvoient de la Corée du Nord dans leurs écrits. Il ne s’agit parfois que d’une objectivité ; de temps à autres, il s’agit même de dénoncer une propagande étatsunienne contre la Corée du Nord. De prime abord, l’habitude des articles diabolisant la Corée du Nord dépayse lorsqu’il est question d’un article plus nuancé, montrant la Corée du Nord sous un jour formaté, et parfois même un beau jour. Reste qu’il est intéressant de nuancer ses sources, de les confronter afin de prétendre à l’objectivité.
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/coree-du-nord-enfer-ou-paradis-185772
    Cet article image parfaitement le dépaysement susmentionné. Ce dernier joue à l’avocat du diable et s’insurge clairement de la propagande étatsunienne à l’encontre de la Corée du Nord, et fait même un parallèle entre le fonctionnement dans les pays occidentaux et en Corée du Nord. Il est vrai qu’à force de lecture anti Corée du Nord, il est surprenant de tomber sur des images mettant en scène un bonheur commun comme ce pourrait l’être dans certains autres pays ; à les voir, on ne devinerait pas qu’il s’agit là de la Corée du Nord. Preuve que le divertissement et l’usine de la mort peuvent se côtoyer, car il ne s’agirait pas de nier l’un ou l’autre point de vue, qui ne sont pas incompatibles.

    Les visages de la Corée du Nord

                                                               Une surfeuse à Majon, Corée du Nord

    Par exemple, Vice, un journal qui la plupart du temps aborde des thématiques extravagantes, a interviewé le cinéaste Álvaro Longoria qui a tourné le film The interview traitant de la propagande en Corée du Nord, avec l’aide d’Alejandro Cao, un quadragénaire espagnol sympathisant de la Corée du Nord travaillant au sein d'un comité nord-coréen chargé d'établir des relations culturelles avec des puissances étrangères. Le journal en lui-même se contente d’interviewé et n’exprime aucune opinion, toutefois, Longoria en exprime clairement une.
    http://www.vice.com/fr/read/coree-du-nord-malheureux-nous-714
    Longoria raconte que la propagande y est si forte que lui-même n’y a pas résisté. Il se décrit comme victime « d’un syndrome de Stockholm » et questionne le lectorat : « n’êtes-vous pas vous aussi victime de la propagande étatsunienne, qui orienterait les opinions à propos de la Corée du nord ? » Il met aussi un point d’honneur à notifier que le cerveau humain est prompt à la manipulation ; là où l’esprit critique n’existe pas et où la propagande est omniprésente, il est aisé d’adoucir son opinion à propos du pays, voire de commencer à l’apprécier d’une certaine manière comme ce fut le cas de Longoria.

    Les visages de la Corée du Nord


    Alejandro Cao livrant un discours typiquement pro-Corée du Nord dans The Interview. La propagande ne semble donc pas épargner certains occidentaux, dont Alejandro est un exemple extrême.
                                                                         Trailer de The Interview :

                                           
    https://www.youtube.com/watch?v=WRyWWCGFQg4
                                                                        Extrait de The Interview :
                                            
    https://www.youtube.com/watch?v=7kFfLLm-CSE 

    Les visages de la Corée du Nord

    La publicité est interdite, sauf celle pour la propagande.
    Extraite de :
    http://carnetdecoreedunord.tumblr.com/


    Dans cette logique-là, les médias nord-coréens avaient diffusé aux alentours de 2011 un classement des pays le plus heureux du monde, classement où ils détenaient la 2ème place avec 98 points sur 100, derrière la Chine, en 1er place, avec 100 points sur 100.  Le discours officiel étant facilement accepté, du moins en apparence, par les coréens du nord, cette diffusion a contribué à leur inculquer le fait qu’ils vivent dans un paradis, qu’ils sont le meilleur pays du monde, le plus heureux, qu’ils donnent une définition au bonheur ¹⁴, etc… 
    http://www.lefigaro.fr/international/2011/06/06/01003-20110606ARTFIG00862-la-coree-du-nordl-autre-pays-du-bonheur.php
    En effet, de tous les reportages que j’ai visionné ayant eu lieu directement en Corée du nord, aucun nord-coréen ne s’est plaint de sa situation : ils se confondent en gratitude et en admiration pour leur chef, se disent fiers et heureux à grand renfort de sourire, en expliquant comme ils étaient béats lorsque leur leader leur a rendu visite pour les remercier de leur fidélité au régime (être fidèle au régime donne accès à d’éminents privilèges : le logement est attribué en catégories sociales, déterminées en fonction de la fidélité au régime des nord-coréens... ¹⁵) De l’intérieur, l’opinion publique des nord-coréens semble rejoindre l’opinion répandue par la propagande ; l’opinion de l’Etat, donc, ce afin d’assurer un rayonnement pour une fois positif à l’étranger, et une certaine cohésion nationale.

    Sources :

    ¹ : https://fr.wikipedia.org/wiki/Empire_cor%C3%A9en
    ² : https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Cor%C3%A9e_du_Nord
    ³ : http://www.demotivateur.fr/article-buzz/25-choses-etonnantes-que-vous-ignorez-sur-la-coree-du-nord--2871
    ⁴ : http://www.socialisme-libertaire.fr/2016/01/quelques-elements-sur-le-regime-en-coree-du-nord.html
    ⁵ : https://www.youtube.com/watch?v=Yt4iVxFmqkw
    ⁶ : https://www.theguardian.com/world/2012/jun/29/north-korea-defector-returns-south
    ⁷ : http://www.reponseatout.com/actualites/decryptage/top-10-interdits-coree-du-nord-a109725
    ⁸ : http://carnetdecoreedunord.tumblr.com/
    ⁹ : http://www.reponseatout.com/actualites/decryptage/top-10-interdits-coree-du-nord-a109725
    ¹⁰ : http://rue89.nouvelobs.com/2014/12/27/coree-nord-compare-obama-a-singe-foret-tropicale-256773
    ¹¹ : https://www.youtube.com/watch?v=BtxHTK2i2zU, voir à 42 minutes 23
    ¹² : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140218.OBS6801/20h30-viol-famine-torture-6-exemples-accablants-de-crimes-contre-l-humanite-en-coree-du-nord.html
    ¹³ : https://www.youtube.com/watch?v=Yt4iVxFmqkw&t=1791s
    ¹⁴ : https://www.youtube.com/watch?v=I9HxGhIo-6k
    ¹⁵ : https://en.wikipedia.org/wiki/Songbun

    Avis divergents :

    1. http://www.7sur7.be/7s7/fr/1733/Coree-du-Nord/article/detail/2642550/2016/03/10/Les-Nord-Coreens-sont-ils-au-fond-plus-heureux-que-nous.dhtml
    2. http://www.vice.com/fr/read/coree-du-nord-malheureux-nous-714
    3. http://hitek.fr/42/photo-coree-du-nord_3923
    4. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/coree-du-nord-enfer-ou-paradis-185772

    Avis conformes à l’opinion publique (entre autres articles de ce genre) :

    1. http://www.lexpress.fr/actualite/je-suis-partie-en-colonie-de-vacances-en-coree-du-nord_1551974.html
    2. http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140218.OBS6801/20h30-viol-famine-torture-6-exemples-accablants-de-crimes-contre-l-humanite-en-coree-du-nord.html
    3. http://www.lapresse.ca/international/asie-oceanie/201412/13/01-4827917-de-jeunes-exiles-racontent-les-horreurs-en-coree-du-nord.php
    4. http://www.lefigaro.fr/international/2011/06/06/01003-20110606ARTFIG00862-la-coree-du-nordl-autre-pays-du-bonheur.php


  • Commentaires

    1
    Choq
    Dimanche 1er Janvier 2017 à 13:23

    Article intéressant ! 

    Il est vrai que nous avons la malheureuse habitude de tous voir et analyser à travers le prisme occidental.. Une coutume, un mode de vie qui serait différent du notre, nous paraîtrait obscur, étrange et parfois ridicule. 

    Par ailleurs, il est devenu paradoxalement difficile aujourd'hui de s'informer correctement avec l'explosion des médias sur internet. On y trouve des millions d'articles dactylographiés. Cette évolution d'apparence riche, noie les gens dans un flux d'information colossal. Ces derniers deviennent fainéants et finissent par retenir uniquement les gros titres qu'ils ont vu 50 fois sur twitter. 

     

    2
    Dimanche 5 Mars 2017 à 01:28

    Je ne suis pas sûre qu'il faille opposer la propagande interne du pays à une "opinion publique mainstream occidentale".. (ça fait très théorie du complot dis comme ça..)
    Je pense que les médias ont tendance à donner une image assez "théorique" de la Corée du Nord, à plus se focaliser sur le fonctionnement totalitaire théorique du régime, et pas tant que ça sur ce qu'y s'y passe de manière concrète. Forcément il y a une différence entre les institutions totalitaires du régime et leur pratique. Mais c'est aussi dû au manque d'informations, qui est évidemment une barrière à la transmission d'avis contrastés.

    On oublie souvent que même dans les pays ultra-répressifs envers leur population (Corée du Nord) ou une partie de leur population (Arabie saoudite, etc), les gens.. vivent malgré tout. Certains meurent, certains réussissent à s'accorder de la contrainte, ou encore trouver des moyens détournés pour faire certaines choses. Mais on a du mal à les imaginer vivre de notre point de vue, c'est normal aussi. (bon après c'est toujours plus facile de vivre quand on est riche, quelque soit le pays aussi..)

    À propos de la Corée du Nord, il me semble que la situation interne a pas mal changé ces dernières années, à cause de la diffusion des portables et de l'augmentation des échanges commerciaux avec la Chine. J'avais lu ça dans un bouquin, les échanges commerciaux officiels s'accompagnent d'une importante circulation de produits officieuse, ce qui a amené à une percée par exemple des produits culturels sud-coréens en Corée du Nord, qui n'étaient plus tellement réprimée puisque tout le monde en avait .. 

    En tous cas ton devoir est intéressant, il est bien fait ^^ Si ça t'intéresse aussi il y a une bd qui s'appelle Pyongyang, c'est le récit d'un dessinateur français qui est parti travailler quelques mois en Corée du Nord au début des années 2000, et ça explique très bien la situation et les enjeux pour les habitants.


    Ah par contre lol les articles sur le bonheur, surtout qu'ils ne précisent même pas l'indicateur utilisé.. (c'est très journalisme de comptoir sérieux..) Hors contexte, ça ne veut pas dire grand chose. En gros il y a dans la mesure économique du bonheur ce qu'on appelle des indicateurs objectifs (en terme de niveau de vie, de développement, de pouvoir d'achat etc) et subjectifs (des sondages du type "êtes-vous heureux ?"). La Chine était première sur l'indicateur subjectif connu dont j'ai oublié le nom, mais quand on regarde, on voit que tous les pays riches sont dans les derniers, et tous les pays pauvres sont dans les premiers. C'est bien plus un indicateur des mentalités et perceptions sociales des individus selon les pays que du bonheur en soi.. Je sais plus quel auteur montrait que dans certaines cultures, on est très réticent à parler de son bonheur, il y a une sorte de tabou sur cette expression individuelle. Il y a aussi un problème tout bête de traduction des questions des sondages, parce que rien qu'entre le français et l'anglais, "happy" et "heureux" n'a pas la même nuance (le deuxième est plus fort). Au final on utilise assez peu les indicateurs subjectifs du bonheur parce qu'ils sont très casse-gueule à utiliser et ne montrent pas grand chose. 

    3
    Dimanche 5 Mars 2017 à 22:24

    Je trouve ça amusant de les comparer pourtant haha :)

    Totalement d'accord avec le reste de ton message ! ^^

    J'en avais entendu parler au cours de mes recherches de la bd, faudrait que j'aille lire ça ça m'intéresse :] 

    Je trouve que l'IDH est plus fiable que tous ces indicateurs en effet ! Réflexion intéressante et pertinente :)

    4
    Samedi 20 Mai 2017 à 15:53

    C'est marrant parce qu'en fait j'ai rendu pas plus tard que lundi dernier un devoir de 20 pages pour le cours de relations internationales sur la crise nord-coréenne du point de vue géopolitique xD (pour ce devoir on avait le choix entre plusieurs crises, et forcément ce sujet-là était tout trouvé pour moi x)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :